Accueil » Actus » Cours illustré de l’anatomie du light novel – 2e édition

Cours illustré de l’anatomie du light novel – 2e édition

Merci à NooBenjy pour ses contributions. 2e version d’un article initialement posté en juillet 2014.

Même si le light novel n’est qu’un simple roman, peu de gens savent à quoi ressemblent généralement les tomes japonais. À moins de vivre sur Paris et/ou d’avoir les moyens de les importer, c’est quasiment impossible d’en trouver à des prix acceptables.

Du coup, pour ceux qui voudraient savoir à quoi ça ressemble, on va s’amuser à en disséquer un.
Ça va faire mal au cœur de certains, mais c’est pour la science. Le progrès, voyons.

 

Le LN désigne ainsi un format de roman né au Japon, visant surtout les adolescents et les jeunes adultes.
Il s’inspire de certains codes du manga, qu’on retrouve dans la jaquette amovible et les illustrations.
Généralement publié au format A6, il compte 300 pages en moyenne. Son papier médiocre explique son prix assez accessible (550-700¥, environ 4-5€).

Les bases sont posées, alors comparons-le au manga et aux versions étrangères.

Comparaison LN

En haut à gauche, LN japonais de Shakugan no Shana. En haut à droite, LN en anglais.
Mangas en bas : The Vanishing of Nagato Yuki-chan (à gauche) et Shakugan no Shana (à droite).
Image prise par NooBenjy.

Par rapport au format de base du manga :
– Le LN japonais est bien plus petit (format A6, 1/4 de feuille A4) et plus fin. D’ailleurs, il a la même longueur que le porte-mine.
– Le LN occidental est souvent plus grand et plus épais que l’original.
Le LN japonais est donc pratique à lire dans les transports en commun. L’épaisseur du tome dépend surtout du papier utilisé (généralement meilleur à l’étranger qu’au Japon).

Passons maintenant aux couvertures, avec Ore, Twintail ni Narimasu 1 comme exemple.

Jaquette LN

Jaquette en haut, bandeau en bas.

En général, la couverture du tome est cachée par une jaquette avec rabats.
Le petit bandeau qui l’accompagne peut promouvoir la série ou le label de publication (ici, GAGAGA Bunko, ガガガ文庫). Il peut changer avec le temps, notamment lorsqu’un animé est annoncé ou diffusé.

Même si on retrouve ces éléments dans le manga, il existe deux différences notables.

D’une part, le dos des tomes (couramment appelé « tranche » par erreur) est quasiment le même pour toutes les séries d’un même label.
On y trouve toujours le nom du tome, son auteur, le nom & logo du label, ainsi qu’un code (décrit en fin d’article). Parfois, on peut avoir le prix du livre et/ou une petite illustration.

Couvertures LN

Couvertures « internes » de Ore, Twintail ni Narimasu 1 et d’Accel World 7.

D’autre part, lorsqu’on enlève la jaquette, on trouve une couverture extrêmement basique. C’est pas très joli, mais l’avantage, c’est qu’on peut lire le tome sans abîmer la jaquette.

Pour faciliter la suite de l’article, j’ai détaché toutes les pages du tome 7 d’Accel World.

Pages Couleurs LN

Illustrations en couleur de HIMA, tirées d’Accel World 7.

Les illustrations en couleur sont au début du tome, révélant parfois des temps forts de l’histoire. Toutefois, un LN est un roman, donc il contient surtout du texte…

Texte LN

On lit les pages de droite à gauche, et de haut en bas. Il y a peu de phrases par page, et ça se ressent quand le tome est traduit dans une langue occidentale : le nombre de pages diminue sensiblement.

Pour donner le sens des kanjis, il peut y avoir des hiraganas ou des katakanas à leur droite, écrits en petit : on les appelle furiganas dans ce cas précis. On peut aussi en trouver dans les mangas de type shônen.

Pages Monochromes LN

Quelques illustrations en noir et blanc d’Accel World 7.

L’histoire s’accompagne souvent (mais pas toujours) d’illustrations en noir et blanc.
Il peut y en avoir zéro comme une dizaine, réparties un peu partout dans le tome.

Enfin, vers les dernières pages du LN, on peut trouver une postface de l’auteur, une pour l’illustrateur, quelques publicités pour des adaptations ou d’autres séries, etc.

Voilà tout ce qu’il faut savoir sur le LN japonais de base. Après, il existe bien sûr des exceptions, comme la série des Monogatari

Avant de vous laisser, je vous conseille cette présentation de Cho sur English Light Novels, un site assez complet sur le LN aux États-Unis.

 

Supplément – Codage des tomes, d’après NooBenjy

Les LN ont un code assez étrange en haut du dos de leur jaquette. Il permet de faciliter leur classement en librairie, et se décompose souvent en 3 parties :
– Un hiragana, le premier du nom de l’auteur.
– Le numéro attribué à l’auteur par l’éditeur qui le publie.
– Un numéro précisant que c’est le ??ème livre que l’auteur publie chez cet éditeur.

Exemple avec た-14-3 pour Shakugan no Shana :
– た pour Yashichiro Takahashi.
– 14 est son numéro attribué par Dengeki Bunko.
– C’est le 3ème LN qu’il publie sous Dengeki Bunko (après 2 tomes de A/B Extreme).

Il peut toutefois varier selon les éditeurs. Exemple avec い3 / 1-17 de BakaTest 12 :
– い pour Kenji Inoue.
– 3 est son numéro attribué par Famitsu Bunko.
– BakaTest est la 1ère série qu’il publie sous Famitsu Bunko.
– C’est le 17ème LN qu’il publie sous ce label.

A propos de Misogi

Rédacteur spécialisé dans le light novel, écrivant articles et critiques à un rythme irrégulier. "Le light novel, c'est comme Hitagi Senjougahara : il ne faut pas le prendre à la légère."

Check Also

A Sunday without Otakiew, and yet the clockwork still works…

Salut à tous ! Aujourd’hui, on a plusieurs annonces à faire concernant Otakiew. Tout d’abord, ...

6 commentaires

  1. Chouette, un article encore plus complet qu’avant =)

    Au fait, je me permets de rajouter un commentaire (encore, décidément, quel ch.) – si les couvertures sous les jaquettes sont si sobres, ce n’est pas pour rien : ça permet de rester discret quand on lit dans un lieu public, tout le monde n’ayant pas envie de se faire remarquer avec certaines séries (en particulier pour le bouquin de gauche sur la photo par exemple, hum).

  2. très sympa cet article et très clair. je vais mettre un lien sur mon blog 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *