Accueil » Actus » Campione! 1 – Disturbi all’italiana [Critique LN]

Campione! 1 – Disturbi all’italiana [Critique LN]

Même si Campione! est une série ambitieuse et de plus en plus intéressante au fil de l’histoire… il faut avouer que le premier tome peut ne pas plaire à tout le monde.

Campione 01 - CouvertureCampione! I – Kami wa Matsuro Wazu
(カンピオーネ! I – 神はまつろわず)
Titres alternatifs :
Campione! I – The Defiant Gods
Campione! I – Les Dieux Dissidents
Auteur : Joe Takeduki
Illustrateur : Sikorsky

Publié en mai 2008 chez Dash X Bunko (Shûeisha)
Tome 01/?? – Série en cours

 

 

Synopsis

Les mythes et légendes ont donné naissance à de nombreux dieux et héros. Rejetant leurs origines, une partie d’entre eux sèment le désordre en errant dans le monde des hommes.

Censés être impuissants face à ces Dieux Dissidents, certains humains ont réussi l’exploit d’éliminer une divinité. Ainsi naît un Campione, un chasseur de dieux s’appropriant les pouvoirs de ces derniers…

C’est ainsi que, pendant ses vacances et par le plus grand des hasards, un lycéen banal du nom de Godou Kusanagi est devenu le septième Campione du monde.
Le voilà donc forcé, lui et ses fidèles, de vaincre les dieux qui se dressent sur son chemin…

Critique

L’auteur ne perd pas de temps pour décrire et construire les bases de l’univers.
On sent clairement qu’il a fait de nombreuses recherches sur des mythologies autres que celle du Japon, ce qui apporte une bonne crédibilité au scénario.

Malheureusement, il en fait beaucoup trop pour étaler tout ça, ce qui amène des passages dispensables et parfois trop longs. En prenant l’exemple de la rencontre avec les mages italiens, on a l’impression que ces derniers finiront au placard une fois utilisés pour décrire les pouvoirs du héros…

D’ailleurs, c’est dommage que les phases de combat du tome soient saccadées par la quantité abusive des incantations. Bien sûr, c’est lié aux pouvoirs du héros qui s’activent par ce moyen… mais là, on a juste envie de dire « arrête de parler et bats-toi, nom de Dieu ».

Campione 01 - Flirt

Malgré tout, on a une belle brochette de personnages certes clichés, mais pas désagréables et un brin atypiques dans leur caractérisation : un héros pacifiste mais féroce au combat, une magicienne débauchée mais tenant à son honneur, une prêtresse douce en apparence mais terrifiante par moments, et j’en passe.

Après, j’avoue que c’est pas désagréable de voir Godou soumis dans une relation de type « je t’aime, moi non plus » avec Erica…
Tant que ça n’alourdit pas les combats…

Alors oui, on retrouve le cliché désagréable du héros insensible de harem (même si ce dernier n’existe pas pour l’instant). Sur une échelle d’insensibilité allant de « lecteur » à « Ichika Orimura », Godou est à peu près dans la moyenne haute. Néanmoins, vu sa situation dans la série… on peut un peu le comprendre. Mais pas tout le temps, parce que l’ignorance a des limites.

Si on excepte le petit deus ex machina, la fin du combat contre la déesse est plutôt bien mené. On verra ce que donnent les futures confrontations, parce qu’il y a du potentiel et largement les moyens pour les rendre plus impressionnantes et stratégiques.

Concernant les illustrations de Sikorsky, celles en couleurs sont pas terribles, aussi bien sur les traits que sur la colorisation. Par contre, celles en noir et blanc sont correctes, rappelant un peu le style de Kiyotaka Haimura (A Certain Magical Index) à ses débuts. Mais en mieux.

Bilan

Sans les lourdeurs, ce tome aurait été bien meilleur et plus prenant. Après tout, on s’attend à un truc plus grandiose quand on parle de combats contre des dieux.
Toutefois, il y a pas mal d’idées intéressantes qui donnent envie de lire la suite.

Juste pour info, évitez l’animé, rushant et bafouant le scénario original.

Avis : Mitigé

A propos de Misogi

Rédacteur spécialisé dans le light novel, écrivant articles et critiques à un rythme irrégulier. "Le light novel, c'est comme Hitagi Senjougahara : il ne faut pas le prendre à la légère."

Check Also

A Sunday without Otakiew, and yet the clockwork still works…

Salut à tous ! Aujourd’hui, on a plusieurs annonces à faire concernant Otakiew. Tout d’abord, ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *