Accueil » Actus » Highschool DxD, une série avec du plot et de gros… atouts [Review LN + Animé]

Highschool DxD, une série avec du plot et de gros… atouts [Review LN + Animé]

Bonjour à tous ! C’est mon premier article sur Otakiew, alors petite présentation : je suis Haken Browning, fan de japanimation, de mangas, et récent converti aux light novels et visual novels.
J’adore également les J-RPG (oui, ça fait beaucoup de choses japonaises tout ça) et je suis accessoirement un nouveau relecteur sur ce site. Étant en plus « grammar nazi », faites-moi confiance, vos fautes ne resteront pas longtemps dans vos articles. 😀

Après cette courte présentation, rentrons dans le vif du sujet. Et le sujet d’aujourd’hui, c’est la licence Highschool DxD, pour laquelle je vais exprimer mon avis sur 2 de ses supports : le light novel et l’animé. Sachez également qu’il existe un manga (sorti chez nous chez Panini Comics), mais ayant reçu de mauvais échos dessus, je n’y ai pas touché.

Sur ce, commençons, voulez-vous ?

 

Le LN Highschool DxD

High+School+DxD

Fiche technique :

Auteur : Ichiei Ishibumi

Illustrateur : Miyama-Zero

Genre : Ecchi à scénario, slice of life

Nombre de tomes : 20, en cours

Aucune édition anglaise officielle

Synopsis : On suit l’histoire de Hyodô Issei, un lycéen pervers et tué à son premier rencard par sa petite amie, qui s’avère être une ange déchue. Il sera ressuscité par Rias Gremory, la beauté de son lycée… qu’il retrouve allongée dans son lit et à ses côtés le lendemain matin, tous deux en tenue d’Adam et Eve !
Il s’avère en fait que Rias est une démone de haut rang, et qu’elle a ressuscité Issei en démon pour une raison : son Sacred Gear, un gant scellé dans sa main droite et possédant, d’après les sources disponibles, un pouvoir équivalent voire supérieur aux Dieux et Démons de haut rang !
Issei se retrouve alors embarqué malgré lui (mais quand même avec plaisir, avec la plus belle fille du lycée à ses côtés) dans le club des Sciences Occultes de son école… qui n’est autre que le clan de démons formé par Rias ! C’est le début d’aventures pleines d’action, de souffrance… et de poitrines !

Scénario : Je vois déjà venir les rires et moqueries, mais allons-y franchement : le point fort de ce LN comparé à ceux de sa catégorie, c’est son scénario. Oui, je vous vois éclater de rire devant votre écran.

Et pourtant, Highschool DxD contient réellement un scénario développé (bon, avec des scènes perverses entre deux, je vous l’accorde) ! Celui-ci se permet de croiser de façon naturelle plusieurs mythologies en un même univers (les Anges et Démons, la mythologie nordique…), et rend le tout relativement cohérent.

De plus, il évolue constamment tout au long des tomes : on en apprend davantage sur le passé des personnages et leurs émotions, on les voit évoluer au fur et à mesure. Le LN se permet de ralentir sur les passages explicatifs, tout en rendant dynamiques les scènes de combat et en restant aisément compréhensible, car la narration se fait en général à la première personne via Issei. Et vu son intellect’ pas très élevé, on comprend tout sans trop de soucis.
Enfin, la trame utilise souvent des clichés mais les modifie et les rend presque non-dérangeants pour le lecteur. Après, ceci est mon point de vue, et certains ne seront évidemment pas d’accord avec moi.

Le scénario contient aussi des moments de pause, et d’autres où la réputation d’Issei prend le dessus !
Oui, ce LN est quand même un ecchi (contenu non érotique, mais limite par endroits) mais il y a un petit quelque chose qui fait que ça ne paraît pas lourd : le héros étant un pervers fini, on sent que ce ne sont pas des actions juste pour attirer le chaland mais bel et bien des actions pensées (oui, même si ce sont des choses perverses) et je pense que c’est ce qui fait mieux passer ces moments, qui sont souvent au coeur des illustrations. Ces dernières sont d’ailleurs très bien dessinées, et certaines représentant les personnages en action sont, je trouve, vraiment très belles.

Gasper  Il y a des moments où ils font très peur quand même…

Ceci me fait une très belle transition pour parler des personnages. On retrouve quelques clichés (la nonne cruche, celle qui veut juste tout flinguer avec son arme surpuissante mais qu’elle n’arrive pas à contrôler, la tsundere…) et du côté de la gente masculine, Saji représente un tant soi peu l’être humain « normal » à côté d’Issei et de ses amis… pervers à 200%. Kiba s’avère être l’exemple typique du parfait gentleman & chevalier servant, et les nouveaux arrivants au fil du LN ont tous leur caractère bien trempé.

D’ailleurs, la plupart des personnages féminins ont toutes leur personnalité et caractère propres, ainsi que leur histoire. J’en reviens donc au scénario : chaque personnage a son histoire qui se voit détaillée dans le LN, si bien qu’on n’a jamais l’impression que tel ou tel personnage n’est délaissé quand il apparaît.
D’ailleurs, il n’est pas rare qu’Issei se fasse éclipser sous le feu de l’action par d’autres personnages, et l’histoire peut même être racontée de leur point de vue dans certains chapitres. Bref, beaucoup de personnages mais très peu demeurent « inconnus » là où j’en suis dans la série.

À ce jour, je n’ai lu que les 16 premiers tomes, et je compte bien le continuer car il contient tout ce qu’il faut : des passages certes pervers mais 100% assumés, et d’autres que l’on lit avec plaisir, avec un scénario propre, souvent drôle et parfois très sérieux, évoluant de façon naturelle et à un bon rythme.

Conclusion : Si le ecchi ne vous rebute pas, lisez ce LN. Il le mérite vraiment, car au-delà de sa réputation d’ecchi de base, il possède un vrai scénario qui donne un goût de « reviens-y » très prononcé.
Bref, un gros gros coup de cœur.

 

L’animé Highschool DxD

BON. Je préviens tout de suite, je risque de m’énerver vers la fin de ma critique de l’animé. J’expliquerai pourquoi, mais si je m’absente en cours d’explication, c’est pour aller prendre des calmants.
Sur ce, le disclaimer étant fait, allons-y !

highschool-dxd

Fiche technique :

3 saisons (DxD, DxD NeW, DxD BorN) et 3 OAV (2 entre DxD et NeW, 1 entre NeW et BorN)

Studio : TNK

Nombre d’épisodes : 12 par saison

Licence : ADN pour BorN, aucune pour les 2 saisons précédentes

La première saison a été diffusée au Japon début 2012, NeW en été 2013 et BorN au 2e trimestre 2015.

Plan technique : Sur ce point, je n’ai rien à redire. J’ai trouvé l’animé beau et bien animé, quoique parfois (mais vraiment pas souvent) fouillis lors de combats avec beaucoup de mouvements.
Après, je ne suis pas trop pointilleux sur le plan technique, mais j’ai trouvé l’animation et les graphismes très bien faits. Bien évidemment, on retrouve tout dans l’animé au niveau de la modélisation… Je ne m’étendrai pas plus loin, juste que TOUT est très bien modélisé, sauf à la fin de la saison 3.

Je ne sais pas ce qu’il s’est passé, mais les animations qui manquent, le design qui voit sa qualité chuter… Coupe budgétaire ? Je ne sais pas, mais en tout cas la scène au milieu du dernier épisode est complètement loupée. Mais pour le reste, c’est du tout bon.

Plan scénaristique : On va bien distinguer 3 catégories : les 2 premières saisons, les OAVs et BorN.

On va commencer par le plus rapide, les OAVs : ne les regardez pas.
Ce sont des histoires secondaires qui n’ont aucun intérêt à part attirer les frustrés : scénario inexistant et fan service omniprésent pendant les 24 minutes de chaque épisode. Ils ont beau être en partie de la main de l’auteur du LN (mais pas que), ils sont à éviter. Inutiles.

Pour les 2 premières saisons, on suit le LN à raison de 2 LN par saison. Le rythme est bon, pas trop de lenteurs et le scénario venant du LN, les remarques portant sur ce dernier sont aussi valables ici. Bref, si on aime le LN, on aimera forcément l’animé… ou au moins les 2 premières saisons.

Et enfin, BorN… Le gros morceau de cette partie de la critique.
Et ce pour une bonne raison : contrairement aux 2 premières saisons, c’est une catastrophe ambulante ! Ce constat est formé à partir de plusieurs arguments.

D’abord, le scénario se balade sans raison entre les tomes 5 et 10, en prenant ici et là quelques éléments du scénario du LN, rendant certaines scènes incompréhensibles.
Ça débouche aussi sur des scènes à créer pour lier tout ça…et c’est l’apocalypse. Le néant. Mais vraiment.
Ils ont supprimé des gros bouts du LN (des Rating Games, jeux d’échecs où les pièces sont les membres de clans de démons) ayant des incidences directes sur le scénario, et ont comblé ces trous scénaristiques avec des scènes d’une nullité rare. Mention spéciale aux 2 derniers épisodes, possédant sans doute le scénario le plus cliché et le plus nul que j’ai jamais vu.
En plus, cette partie flingue le peu de liens qu’il restait avec le LN, en spoilant sans raison un élément important par la suite, et en rendant une scène non seulement clichée et trop banale, mais inutile au final car le héros l’oublie, alors que c’est censé être une étape clé dans son évolution. C’est n’importe quoi.

Ensuite, non contents de modifier certaines scènes, autant les rendre moins bonnes !
J’ai mis des exemples plus haut (en me forçant à ne rien spoiler), mais en voilà un autre : Issei perd les pédales et doit reprendre ses esprits… Dans le LN, c’est déjanté et un peu pervers, mais très drôle. Sérieusement, la majorité les lecteurs se marre sur ce passage.
Dans l’animé ? Dites bonjour à un pouvoir obscur et au POUVOIR DE L’AMOUR. Bim. Bonjour, ici Cliché Express, on vous lance une double portion de clichés dans la gueule ? Sérieux, les mecs…

Si ça vous chante de reparler du bordel dans la chronologie du scénario, rebondissons sur le sujet avec ce que j’appelle la « fausse hype ». Je m’explique : un des trailers avait comme unique bande-son une chanson chantée par le héros. Sans spoiler, celle-ci a un rôle très important dans le LN.
Chanson loufoque + scène importante, ça doit le faire, hein ? HÉ BIEN NON ! Ils l’ont reléguée à la fin du dernier épisode, comme ça, au calme. Et flinguons cette scène tant qu’à faire, sinon ça serait pas drôle.

Enfin, l’une des choses les plus impardonnables : ils ont totalement rushé l’arc de certains personnages !
Alors que les 2 premières saisons prenaient leur temps pour bien jouer avec leur passé et montrer comment ils le surmontent, là on a 3 arcs de personnages (je compte ceux de Rias et Asia comme un seul, ce sont juste des progressions) expédiés en l’équivalent de 2 épisodes, montre en main.

Je ne m’étendrai pas plus sur la tonne d’incohérences introduites par cette saison sur celles qui pourraient venir, mais aussi envers les 2 saisons précédentes… Encore une fois, les 2 derniers épisodes de BorN sont à blâmer. Indice : vous vous souvenez de comment les Sacred Gear sont créés ?

Conclusion : Malheureusement, je ne peux que vous conseiller de ne jamais le commencer, ou au moins pas maintenant. Il faut attendre une éventuelle saison 4 qui rattraperait éventuellement le massacre de BorN, mais tant que cela n’arrive pas, n’y touchez pas.
DxD et NeW sont peut-être excellents, mais BorN retombe dans les bas-fonds des ecchis sans âme qui ne valent rien, et relègue à elle seule l’animé entier dans le fond du panier.

 

Il est temps de faire un petit bilan de tout ça, pour résumer l’essentiel et pour que ceux ayant sauté tout le pavé d’au-dessus aient de quoi se mettre sous la dent. 😀

Je pense que le LN et l’animé représentent 2 aspects du marché des animés et des LN contemporains :

– Le LN représente les œuvres faisant fi des préjugés et montrant que tout n’est pas que blanc ou noir, mais qu’il peut exister quelque chose entre les deux. Ceci est représenté par le mélange d’ecchi bien senti et d’un scénario béton, maintenant le tout en un ensemble homogène et génial. Drôle, un peu beaucoup pervers et avec un bon scénario, c’est une perle à mes yeux.

– L’animé, au contraire, représente celle qui part d’un bon sentiment (DxD, NeW) mais qui, pour s’adapter à ce que la plus grande partie du public réclame (je vous laisse deviner, ça se voit gros comme une maison), part totalement en vrille pour donner quelque chose d’infâme (BorN, les OAV).

En résumé, foncez sur le LN qui est génial, et évitez à tout prix l’animé, ou alors oubliez qu’il existe une saison 3 et des OAV.

Voilà, ceci conclut ma première critique sur ce site. J’espère ne pas m’être foiré à un moment, et j’accepte toute critique du moment qu’elle soit constructive. ^^

Sur ce, byebye tout le monde !

A propos de Haken Browning

Check Also

A Sunday without Otakiew, and yet the clockwork still works…

Salut à tous ! Aujourd’hui, on a plusieurs annonces à faire concernant Otakiew. Tout d’abord, ...

3 commentaires

  1. Une review que j’ai beaucoup appréciée, contrairement à 99% des reviews de cette oeuvre, tu n’as pas fait l’amalgame en insultant toute la license à cause de l’anime qui en rajoute en fan sevice
    Bref je suis totalement d’accord avec toi

  2. Bonjour,

    J’ai vue toute les saison je suis vraiment d’accord au sujet de born, après jespère qu’ils vont rattraper ça avec une 4ème saison bien meilleur mais on verra.
    Je voulais savoir ou je peux me procurer le light novel en français ?

  3. J’ai vraiment apprécié cette critique. Je suis d’accord avec tout ce que tu as dit. Cependant je me dois de rectifier quelque chose. Je ne sais pas où tu as entendu ces fameux échos sur le manga, mais il ne faut pas en tenir compte. Je possède chez moi les 9 tomes qui sont sortis à ce jour et si je devais émettre un classement: LN > Manga > Anime. Le tome 9 du manga reprend a partir du début du volume 5 du LN, et à mon grand plaisir le manga se base sur le LN et non sur l’animé. Ce qui fait qu’on a une adaptation qui respecte comme il se doit l’oeuvre originale. Le seul point négatif c’est la date de parution des tomes, a peu près 2 tous les ans an moyenne. Petit point positif en plus sur le manga, c’est que l’auteur Hiroji Mishima redessine dans son manga toutes les illustrations faites par Miyama Zero dans le LN. En comparant les derniers tomes avec le premier on remarque d’ailleurs que la mangaka c’est beaucoup amélioré, que ça soit au niveau du dessin ou bien sur la composition des pages.

    Enfin bref pour conclure je dirai qu’il faut absolument lire le manga. Pour ceux qui ont lu le LN, vous serez ravis de redécouvrir l’histoire en version manga. Et pour ceux qui ont été déçu de l’animé vous pouvez toujours vous diriger vers le LN et/ou le manga.

    Pour répondre à Draziel, tu peux trouver le LN sur le site Baka-Tsuki. Cependant la traduction française s’arrête a la moitié du volume 5 ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *