Accueil » Actus » Le KonoRano, kézako ?

Le KonoRano, kézako ?

Réécriture d’un article posté en janvier 2015. Remerciements à Larethian pour ses informations.

Chaque année, on entend parler d’un classement des light novels, connu sous le nom de KonoRano.
Cela dit, on ne sait pas forcément ce qu’il représente, et comment il fonctionne. Est-ce un concours de popularité, ou bien un classement fait par des professionnels ? Et comment l’interpréter, du coup ?

Note : Cet article est basé sur l’édition 2015 du KonoRano et est mis à jour à chaque nouvelle édition. [MAJ 2016 : Ajout d’un classement pour les nouvelles séries.]

 

Description

« KonoRano » est l’abréviation de Kono Light Novel ga Sugoi! (Ce light novel est génial !), un guide annuel publié depuis 2004 par l’éditeur Takarajimasha. Il sort le mois de novembre qui précède l’année du « millésime » : l’édition 2015 est sortie en novembre 2014, celle de 2016 sort en novembre 2015.

Ponkan8 (illustrateur d’Oregairu) s’occupe de l’illustration en couverture du guide depuis l’édition 2015, remplaçant Suzuhito Yasuda qui s’en chargeait depuis la première édition du KonoRano. Ce dernier reste toutefois le créateur de la mascotte du KonoRano.

KonoRano - Couvertures

On y retrouve un classement des light novels qui ont été publiés durant l’an « passé », mais aussi d’autres pour les illustrateurs, les écrivains, les personnages, mais aussi les nouvelles séries…

 

Fonctionnement

Chaque votant doit choisir et classer 5 LN publiés dans l’année (séries ou one-shots). L’ordre des votes est important, car le premier LN dans la liste reçoit plus de points que celui cité en dernier.

Les séries éligibles doivent avoir eu un tome de publié depuis octobre de l’année précédente jusqu’au mois de septembre de l’année où sera publié le millésime de l’année suivante. Exemple concret : les séries éligibles à l’édition 2015 doivent avoir été publiées d’octobre 2013 à septembre 2014.

Notons aussi que sont généralement exclues les séries venant de labels qui ne « font pas du LN ». Cela dit, il arrive que certaines d’entre elles se hissent quand même dans le classement, comme Monogatari ou Overlord. Mais pas Log Horizon, qui vient pourtant du même label que ce dernier…

On obtient au final un classement dont le mode de calcul et de sélection reste assez obscur, mais dans lequel les votes sont pondérés selon le poids de chacun des 3 groupes de votants du KonoRano.

chart

Classement détaillé de l’édition 2015

En général, on ne relaie que le top 10, mais les détails les plus intéressants sont dans le classement détaillé des 60 « meilleurs » light novels de l’année. Essayons de décrypter ces tableaux et ces chiffres.

Pour commencer, voilà l’en-tête du classement en japonais :
順位 // 作品名 // 総合 // HP // 協力者// モニター

Le rang (順位), le nom de la série (作品名) et le total des points (総合) donnent une vision générale du classement. Pour mieux analyser la place de chaque série, il faut regarder les trois colonnes suivantes.

HP est lié à un sondage (Home Page Survey) posté sur le site de Takarajimasha en septembre et fermé début octobre, soit un peu plus d’un mois avant la publication du KonoRano.
Les internautes donnent 5, 4, 3, 2 et 1 points sur leurs votes (soit 3 points/série en moyenne).
Cette catégorie compte le plus de votants : plus de 1300 pour 2014, un millier pour 2015.

協力者 désigne les collaborateurs (collaborators en anglais).
La soixantaine de collaborateurs choisis sont plus ou moins liés à l’univers du LN : éditeurs, écrivains, employés de maisons d’édition, libraires, associations universitaires…
Malgré les réserves qu’on peut avoir sur leur sélection, leurs avis ont une valeur très importante : ils donnent 10, 9, 8, 7 et 6 points (soit 8 points/série en moyenne).
Ils apportent diversité & fraîcheur au top en soutenant des LN récents, peu connus mais sortant du lot.

Enfin, モニター concerne la cohorte (monitor en anglais).
Il s’agit d’un groupe d’étude surveillé par une société externe à l’éditeur, composé d’une centaine d’adolescents lisant plus de 51 LN dans l’année (le public cible des LN, en gros).
Ils donnent 5, 4, 3, 2 et 1 points (soit 3 points/série en moyenne).
Ils votent très souvent pour des séries ayant eu un animé, rarement pour celles qui n’en ont pas.

On constate donc que le classement des light novels est loin d’être un simple concours de popularité, vu l’importance donnée à l’ordre des votes et le poids des collaborateurs.

Par contre, les autres classements du KonoRano (écrivains, illustrateurs, personnages) sont clairement basés sur la popularité, les votes ayant tous la même valeur chez les 3 groupes.
Celui des nouvelles séries, lancé en 2016, pourrait toutefois suivre le modèle du classement LN.

 

Exemple & Interprétations

Voilà le top 10 du classement des light novels pour l’édition 2015.

KonoRano 2015

Nombre de votants
Sondage : 975
Collaborateurs : 61
Cohorte : 103

Généralement, le premier du classement a un score notable chez les trois votants. Cela en fait un succès pas seulement populaire ou critique. (Oregairu)
Ce profil est assez rare dans le reste du classement, car il est difficile d’avoir des points partout sans animé, sans compter que la cohorte distribue le moins de points au total. (Sword Art Online)

Les séries les plus soutenues par les collaborateurs finissent en général parmi les 20 premiers.
Ça explique l’apparition de LN inconnus du grand public, notamment Rokka no Yuusha (3e en 2013) ou Alderamin on the Sky (2e en 2014).
Cela dit, succès critique ne rime pas forcément avec succès populaire. Mais cette performance peut permettre à certaines séries de mieux se faire connaître. (Séries de la 5e à la 10e place)
Il arrive que certaines séries soient hautement soutenues plus d’une année par les collaborateurs, et on peut alors remarquer une hausse des scores au sondage et éventuellement à la cohorte à partir de la 2e année de présence au top 10. Surtout s’il y a eu un animé entre temps. (No Game No Life)

Quant aux séries recevant peu, voire pas de points des collaborateurs, plusieurs cas existent :
– Les collaborateurs délaissent des succès populaires qu’ils ont soutenu par le passé, comme Index (zéro point de leur part en 2014) ou Kino no Tabi. Ça n’empêche pas ces séries d’être plus ou moins bien classées. (Toaru Majutsu no Index)
– La série n’est pas ou plus considérée comme un LN. Alors que Monogatari est désormais ignoré (41ème en 2013, zéro point de leur part), Log Horizon n’a jamais reçu assez de points pour être classé.
– La série n’intéresse pas les collaborateurs. « Pas encore » pour des séries encore méconnues, « pas du tout » pour des séries osées et/ou médiocres.

 

Au final, ce n’est pas un classement 100% objectif et critique, puisqu’on peut trouver pas mal de succès populaires et de titres manquants parmi les 60 light novels listés chaque année.
Mais ce n’est pas pour autant un concours de popularité, loin de là. Il vaut mieux considérer que le KonoRano cherche à faire un compromis entre mise en avant et qualité.

Cela dit, on peut aussi se poser la question de savoir comment les web novels publiés au format LN seront pris en compte, vu leur succès grandissant. Certains sont publiés chez des labels traditionnels de LN, et ceux qui ne sont pas considérés comme tels en publient de plus en plus.

Après, ce n’est pas parce qu’une série est mal ou pas classée qu’elle n’a aucun intérêt à être lue. Comme d’habitude, c’est au lecteur de faire ses choix.

A propos de Misogi

Rédacteur spécialisé dans le light novel, écrivant articles et critiques à un rythme irrégulier. "Le light novel, c'est comme Hitagi Senjougahara : il ne faut pas le prendre à la légère."

Check Also

A Sunday without Otakiew, and yet the clockwork still works…

Salut à tous ! Aujourd’hui, on a plusieurs annonces à faire concernant Otakiew. Tout d’abord, ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *