Accueil » Actus » Le paysage de la traduction des Light Novel en anglais, et la France dans tout ça ?
SAO Newspaper 20 minutes

Le paysage de la traduction des Light Novel en anglais, et la France dans tout ça ?

La sortie française de Sword Art Online et de Spice & Wolf édités par Ofelbe marque l’arrivée des Light Novel japonais en France. Nouveaux pour certains, et très attendus par d’autres car ces romans sont arrivés outre-Atlantique dès 2007. Je vais vous parler un peu plus en détail du marché du Light Novel aux États-Unis pour ensuite parler de l’arrivée de ces LN (j’appellerai les Light Novel LN dorénavant) en France.

I. L’état des lieux aux States

Aux États-Unis, le premier à se lancer dans l’aventure du LN est Seven Seas Entertainment en respectant le format de poche japonais (10.5cm x 15cm) avec 6 titres dont Strawberry Panic. Nombre d’entreprises ont suivi l’exemple sentant que ces romans allaient devenir populaires, hélas ce n’est pas une franche réussite, car Seven Seas Entertainement a arrêté d’en proposer et d’autres acteurs comme Tokyopop ont cessé quasiment toute activité ou encore Del Ray Manga qui a été absorbé par Kodansha US, même Dark Horse Comics qui a aussi tenté l’aventure a complètement laissé tomber depuis.

Fort heureusement, Yen Press, Digital Manga, Viz, et Vertical Comics sont toujours sur le coup. C’est la filiale du groupe Hachette, Yen Press qui est l’acteur le plus en vogue en ce moment. Ils avaient au début compté sur Spice  & Wolf, mais ces derniers mois ils ont mis un grand coup d’accélérateur sur les licences. Quasiment tout le catalogue populaire de Dengeki Bunko est licencié et bien plus encore (Sword Art Online, A certain Magical Index, Durarara, Log Horizon etc.). Yen Press a choisi de publier les LN dans un format de roman typiquement occidental tout en conservant les illustrations originelles pour le plaisir des fans.

LN Anglais Spice and Wolf et SAO

Le papier reste de meilleure qualité qu’au Japon, mais il jaunit souvent bien plus vite, on n’a pas les jaquettes comme au japon, mais les couvertures sont reproduites. Si vous n’êtes pas souvent fan des adaptations en manga de LN, très impatient comme moi et que vous arrivez à lire de l’anglais sans trop de difficulté, c’est sans doute chez eux que vous irez faire vos courses.

Avant de passer à la suite, je voulais m’attarder un peu sur Vertical Comics qui a récemment annoncé entre autres, la traduction de Kizumonogatari, si vous connaissez la série des « monogatari » via l’anime Bake-monogatari ou de nom, vous savez peut-être que ce sont des LN écrits dans un niveau très élevé en Japonais ! L’initiative est intéressante, car de ce fait c’est une série de niche, mais elle pourrait grandement profiter d’une visibilité hors Japon !

II. La traduction sur Internet

Je ne pourrais absolument pas vous parler du « paysage du LN » Icone NanoDesu et Baka Tsukisans vous parler de la traduction amateur, biais par lequel j’ai découvert les LN en anglais, mais aussi en français ! Je comprends que certains d’entre vous pourraient monter au créneau à ce propos, mais ce n’est pas le sujet ici. La majorité des traductions, vous les trouverez sur Baka-Tsuki et Nano Desu. C’est une vraie caverne d’Ali Baba, de très bons romans y sont cachés. Par contre, je vous avertis sur les plus petites structures il faut être vigilant sur la qualité des traductions, très décevante parfois. Pour en trouver en Français, c’est plus simple, tout est sur Baka-Tsuki.

III. Le Light Novel en France aujourd’hui

logo ofelbeBon assez parlé des anglophones, nous les Français nous sommes importants aussi, hein ! Le nouvel éditeur Ofelbe nous a gâtés ce mois-ci avec 2 grosses licences, mais Ofelbe c’est qui au juste ? Ofelbe est une maison indépendante fondée au printemps 2014. Ils se sont très tôt associés à Ototo Manga, du fait de leurs licences en commun.

Le début était un peu tumultueux pour les fans. Malgré leur volonté marquée d’avoir une traduction/adaptation impeccable, les rumeurs laissaient entendre qu’on n’aurait pas les couvertures japonaises ni les illustrations, après qu’on les aurait, peut-être, en exlibris… Au plus grand bonheur de tous, ils ont fait confiance aux fans en laissant tout tel quel et on peut dire que c’est bien parti (sauf à un ou deux détails près qui seront réglés) ! SAO est S&W sont sur le podium Fnac des livres ado’ les plus attendus ! Ofelbe n’y est pas allé de main morte pour communiquer la sortie, on retrouvait une publicité dans 20 minutes (image de couverture) pendant 2 jours, 2 campagnes dans Livres Hebdo (en Janvier et en Mars), une autre campagne dans le magazine Biblioteca, un article qui sera disponible dans le prochain numéro de Coyote Mag ainsi qu’une large présence sur internet à travers plusieurs articles sur plusieurs sites et un joli trailer que vous pouvez retrouver ci-dessous.

Si vous cherchez une analyse détaillée des romans, je vous renvoie vers cet article d’Akije.

Et l’avenir du LN en France, alors ? Très vite, quand Ofelbe a dévoilé les couvertures ils ont glissé qu’une nouvelle licence sera annoncée en deuxième partie d’année (edit : fin mai d’après un de nos lecteurs qui était présent à la Made In Asia) ! La suite des licences actuelles ne devrait pas trop tarder, il faut compter 5/6 mois entre chaque tome ! Maintenant qu’un éditeur s’y est mis, si les ventes sont bonnes, on peut espérer que d’autres se lancent en France, on sera forcément gagnants si le travail est fait sérieusement !

Est-ce que la France suivra la même voie que les States ? Il est encore trop tôt pour le savoir, nul ne sait ce que l’avenir nous réserve ! N’oubliez pas que ce n’est pas la qualité qui fait vendre ! Pour finir, bonne lecture si vous avez craqué pour un LN d’Ofelbe !

Mes remerciements à Misogi pour l’image de couverture et à Vallor.

Sources

A propos de ohhopi

Jeune Otaku et Geek niveau 20. Bilingue Anglais-Français. Pour vous servir ! #TeamYuuki #durarara_anime #SERN #Organisation #IAmMadScientist #MeanwhileOnMumble #KurisuMasu #UrushibaraRuka #DagaOtokoDa #Tuturu

Check Also

A Sunday without Otakiew, and yet the clockwork still works…

Salut à tous ! Aujourd’hui, on a plusieurs annonces à faire concernant Otakiew. Tout d’abord, ...

5 commentaires

  1. Même si on espère tous que l’initiative d’Ofelbe va être la bonne, il aurait été bon de rappeler la tentative avortée (pour ne pas dire plus…) de Hachette en France avec les romans de « Haruhi Suzumiya » qui se sont limités à la mis en vente du seul premier tome, dont les stocks restants ont été revendus à prix coûtant à la Brigade SOS Francophone, qui les vend ou donne en lots de jeux lors de conventions, en attendant qu’un nouvel éditeur (Ofelbe, donc ?) ne se décide à reprendre la licence et publier enfin en français les 10 tomes (ou 11 si on veut séparer le double tome 10) de cette série.

    • Tout à fait d’accord, c’est en effet un aspect du sujet sur lequel je voulais m’attarder, mais l’article aurait été trop long, car Haruhi est pour moi (je précise) plus un roman qu’un LN, du coup j’aurai eu a parler des des tentatives « réussies » pour les romans, comme celui sur le film « Ame & Yuki, Les enfants loups » ou encore « All you need is kill/Edge of Tomrrow » etc.
      Je me suis contenté de parler du LN aujourd’hui en France par ce que si je voulais parler du passé aussi il y avait aussi des exemples comme les LN Death Note.

      C’est d’ailleurs dramatique que les tentatives précédentes aient pas si bien marché que ça mais le LN a bien plus de chances d’avoir du succès aujourd’hui du fait de la multiplication des animes très populaires basés sur des LN.

  2. Très bon article, mais il faudrait faire quelques précisions concernant Ofelbe et Ototo. Si les deux sociétés sont proches, c’est surtout parce qu’elles font partie de la même maison-mère et ont donc des employés en commun.
    Une des conséquences de cela, c’est qu’on peut déjà anticiper quelle sera la prochaine licence d’Ofelbe à être annoncée, puisqu’elle devrait logiquement faire partie du catalogue Ototo des oeuvres adaptées en manga (Fate zero, Magdala, Hotel Williams…).
    Sinon, une autre possibilité est qu’en achetant Spice & Wolf et Sword Art Online, ils aient aussi dû acheter une oeuvre « moindre » et que c’est celle-ci qu’ils annonceront bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *