Accueil » Actus » Only Sense Online : Dans un MMO, mais plus encore. [Review LN]

Only Sense Online : Dans un MMO, mais plus encore. [Review LN]

Parlons peu, parlons bien, parlons light novel ! Pour mon premier article, je viens présenter un LN tout récent, publié depuis l’an dernier, et qui possède de nombreuses qualités qui donnent envie de le lire !
Parlons d’Only Sense Online !

IMG_0004

Fiche technique :

Auteur : Zachou Aloha

Illustrations : Yukisan

Genre : Action, Jeu vidéo, Comédie, Science-fiction, Fantasy

Format : 5 volumes, en cours de publication.

Date : Avril 2014 –

Licencié : Non

 

Résumé :

Shun est un lycéen qui a habitude de s’occuper de toutes les tâches ménagères chez lui.
Ses parents travaillent jusque tard le soir, sa grande sœur Shizuka est partie à l’université et sa petite sœur Miu n’est qu’une tempête d’énergie qui, une fois à la maison, ne parvient à être canalisée que par son addiction aux jeux en ligne.

Découvrant via son ami Takumi la sortie imminente d’un VRMMO très attendu du nom d’Only Sense Online, il va se laisser convaincre de plonger dans l’aventure en apprenant que ses sœurs se préparent depuis longtemps à explorer ce nouveau monde.
Lors de la création de son personnage, Shun va faire une erreur de typographie, si bien qu’il va se retrouver avec le pseudonyme de Yun, et dans un corps féminin. Ignorant ce raté, il décide de profiter du jeu à sa manière en utilisant des compétences que personne ne souhaite acquérir.

 

OSO, quoi qu’est-ce ?

Avec actuellement 5 volumes publiés, Only Sense Online est un light novel qui nous plonge dans l’univers d’un MMO. Je vous vois venir, oui je vous vois tous venir. Encore un light novel qui se base sur un MMO !
C’est bien ce qu’est Only Sense Online. Un jeu à la sauce fantasy, avec des personnages qui parcourent un jeu, qui montent de niveau, qui affrontent des monstres seuls ou en groupe pour réussir une quête…
Et malgré tout, nous avons ici pas mal de divergences avec les titres les plus populaires sur le sujet.

Contrairement à Sword Art Online, Log Horizon ou le plus récent Overlord, les héros ne sont pas piégés dans un jeu en ligne. Ils peuvent se déconnecter, vivre tranquillement leur vie d’étudiant ou travailler dans la réalité, et se connecter par la suite pour passer tous ensemble une petite soirée sympathique.
Les scènes en dehors du jeu sont bien entendu rares, dans la mesure où l’univers d’Only Sense Online est le principal point d’attention de l’auteur.

65943053A

 

Un héros surprenant, dans un univers sans limites :

Et il s’y prend superbement. Afin de nous faire découvrir son univers, Zachou Aloha a créé un personnage principal atypique. En effet, Yun est un héros qui avance à son rythme.
Il ne va pas se retrouver à la tête d’un groupe de compagnons pour partir en exploration. Il n’ira pas en première ligne lors des combats, il ne sera pas non plus le stratège lors d’une bataille. Yun est une espèce de Joker qui peut sortir tout et n’importe quoi de ses manches, car c’est un artisan.

Le système d’Only Sense Online promet aux joueurs de créer des personnages absolument uniques.
Pour cela, ils doivent s’équiper de Sense qu’ils doivent travailler afin de progresser. Que ce soit le maniement de l’épée, de la hache, le fait de courir, de la magie, du dressage, de l’artisanat, de l’alchimie, du commerce, de l’agriculture ou même développer une capacité pour être capable de viser.
Là où la plupart se spécialisent dans un seul domaine, Yun décide de devenir un pur personnage de soutien avec des compétences de création et d’enchantement.

Tout en nous proposant un récit exclusivement de son point de vue, utiliser un artisan comme personnage principal nous permet de découvrir l’immensité de l’univers en même temps que lui.
La qualité de cette narration fait que nous prenons réellement conscience de toutes les possibilités offertes aux héros, proches de l’infini. Pour les anciens joueurs de MMO qui se sont lancés dans des carrières de crafter, les ennuis majoritairement financiers que Yun connait au début de son aventure feront renaître une petite pointe de nostalgie en vous. Cette impression de devenir un gouffre financier à toi tout seul, sans savoir si ce que tu fais auras une utilité.
Un défaut, uniquement présent dans le premier volume de la série, est que le caractère de Yun ne ressort qu’assez peu. Ses pensées sont tellement focalisées sur l’artisanat que nous en oublions le côté humain des personnages. Ce point est très vite corrigé par la suite.

 

Des personnages complètement libres :

Que deviennent alors les autres personnages, si notre héros bosse dans son coin ?
Ils vivent leurs propres aventures, avec leurs propres objectifs. Des personnages comme Takumi, Shizuka et Miu ne sont pas spécialement liés entre eux, ils profitent eux aussi de l’expérience du jeu à leur façon, avec leurs camarades. Que leur envie soit d’affronter les ennemis les plus puissants, de former une communauté, d’explorer tous les recoins de la carte.
Ils réapparaitront tous autour de Yun quand son coup de main se fera ressentir, et c’est de cette manière que ce dernier devient le réel personnage principal de la série. Il est le pont qui permet de joindre plusieurs entités bien différentes pour atteindre un but commun.

 

99871750B

 

Dans un VRMMO, pour s’amuser :

Le plus important est de s’éclater. L’ambiance entière du novel transpire le fun. Malgré le héros plongé dans l’artisanat, qui n’est pas pour tout le monde la chose la plus divertissante à accomplir dans un jeu vidéo, le ton de la série est léger.
Le tout reste bon enfant, tout le monde prend du plaisir dans Only Sense Online.
Par conséquent, ne vous attendez pas à trouver des arcs réellement sérieux. Aucun personnage ne débarquera en portant sur ses épaules un lourd passé demandant une quête épique en résolution. Le but d’un jeu vidéo est d’y prendre du plaisir, et l’ensemble des nombreux personnages respecte cette règle.

Un élément ajoutant un comique de répétition faisant toujours mouche dans les gags de la série est le fait que Yun, un homme, se retrouve à incarner une femme dans le jeu.
Je vous rassure tout de suite, il n’y aucune scène ecchi ou de romance partant dans une direction étrange dans ce roman. Du comique de situation toujours très bien utilisé.

L’univers est vaste, les personnages nombreux leur propre envie et objectif à chacun. Nous avons de la comédie, et beaucoup de fun. Que nous manque-t-il ? Une partie importante : les combats. Forcément, qui dit MMO dit quêtes, monstres à affronter, du combat de groupe en perspective !

 

De l’action qui se renouvelle :

Là encore, ce light novel est très bon. Plus particulièrement dans son cinquième volume, qui est un modèle dans le domaine. Avoir une pléthore de personnages tous aussi délirants les uns que les autres permet d’obtenir des combats incroyables.
Si on ajoute à cela un héros comme Yun qui est capable de créer à peu près tout ce qui lui passe par l’esprit, en trouvant ensuite une application de son idée dans le cadre d’un combat, on se retrouve avec une très grande variété dans les moments d’action.
Ainsi, on ne s’ennuie jamais, et Miu fait d’ailleurs beaucoup de bien à la série dans ces phases de combats, son caractère incontrôlable nous assurant quelque chose d’exceptionnel à un moment ou un autre.

Les illustrations correspondent à l’ambiance dégagée par la série. Les traits ne sont pas forcés, on ressent la légèreté qui émane de la série. Yukisan sort les dessins qu’il faut pour nous faire vibrer au cœur d’un combat, ou nous faire rire lors d’un gag…
Le chara-design des différents personnages est varié, et c’est ce qu’on attend dans un light novel.

 

45614778C

 

Qu’est-ce que vous attendez ?

Si vous voulez lire un light novel qui sait mettre l’humour et le fun au service de l’action, afin de construire un univers riche et des personnages plus attachants les uns que les autres, cette série est pour vous !

 

A propos de Kaengel

Je mange des mangas, je bois des animes et je déguste des Light Novel ! Ma passion pour ces titres japonais n'a d'égal que la folie que je ressens pour les courses de Formule 1 o/

Check Also

A Sunday without Otakiew, and yet the clockwork still works…

Salut à tous ! Aujourd’hui, on a plusieurs annonces à faire concernant Otakiew. Tout d’abord, ...

Un commentaire

  1. Très bon premier article qui m’a donné encore plus envie de mettre à cette série, ça fait du bien un LN qui se centre sur le principal intérêt d’un MMO à savoir s’amuser et non un quelconque objectif de survie.
    Les dessins sont vraiment beaux et légers, j’aime beaucoup !

    Bref, j’attends ton prochain article avec impatience. ~

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *