Accueil » Divers » Top 5 des light novels aux titres les plus longs

Top 5 des light novels aux titres les plus longs

Nous connaissons tous au moins un light novel ou anime avec un titre long et parfois imprononçable, comme « Yahari Ore no Seishun Love Comedy wa Machigatteiru ».
Cependant, certains light novels ont des titres beaucoup plus longs que ça, et le site de médias japonais DDnavi nous propose un classement des 5 titres les plus longs.

  • 1.  男子高校生で売れっ子ライトノベル作家をしているけれど、年下のクラスメイトで声優の女の子に首を絞められている。 (1) ―Time to Play―

01

Avec 54 caractères, Keiichi Sigsawa (L’Odyssée de Kino) met la barre très haut avec un titre qui signifie grossièrement : « Je suis un auteur de light novels à succès dans un lycée pour garçons, mais je me suis fait étranglé par une camarade de classe qui est une seiyū et est plus jeune que moi (1) – Time to Play – »
La série est publiée chez Dengeki Bunko.

  • 2.  邪神に転生したら配下の魔王軍がさっそく滅亡しそうなんだが、どうすればいいんだろうか

02

Le titre du LN de Natsuya Semikawa et fzwrAym compte 41 caractères, et se traduit en « J’ai été réincarné en un dieu maléfique et mon armée de démons est sur le point de s’effondrer… Que dois-je faire ? »
Cette oeuvre est publiée par Alphapolis.

  • 3.  恋人にしようと生徒会長そっくりの女の子を錬成してみたら、オレが下僕になっていました

03ln

Écrit par Tsukimi Sohei et illustré par Sakura Neko, ce LN a pour titre « J’ai essayé de former une fille qui ressemble exactement à la présidente de mon corps étudiant, dans l’espoir d’en faire mon amante, mais il s’est avéré que je sois devenu son serviteur. »
Il est publié par Ichijinsha.

  • 4.  名門校の女子生徒会長がアブドゥル=アルハザードのネクロノミコンを読んだら

04

Également édité par Ichijinsha, le titre de ce LN écrit par Hayazuka Katsuya et illustré par Hikari Kagen veut dire quelque chose comme « Quand la présidente du corps étudiant d’une école prestigieuse lit « Necronomicon » d’Abdul al-Hazred. »

  • 5.  女の子は優しくて可愛いものだと考えていた時期が俺にもありました (電撃文庫)

052

Ce dernier LN a l’air d’avoir le titre le plus simple de tous : « Il fut un temps où je pensais aussi que les filles étaient gentilles et mignonnes. » Le roman est chez Dengeki Bunko, écrit par Shuichi Nimaru et accompagné des illustrations de Mofu.

L’année ne fait « que » commencer, ce qui signifie qu’il reste encore du temps à d’autres auteurs pour aller encore plus loin dans le délire.

A propos de Akije

Dessinateur et illustrateur amateur. Grand fan de la culture japonaise. Passionné de Mangas, de Light Novels, et d'Animes. Blogueur à mes heures perdues.

Check Also

A Sunday without Otakiew, and yet the clockwork still works…

Salut à tous ! Aujourd’hui, on a plusieurs annonces à faire concernant Otakiew. Tout d’abord, ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *